L'overpass API d'OpenStreetMap permet de récupérer des données en contruisant des requêtes plus ou moins complexe. Une requête simple comme récupérer tous les noeuds de type camping sur une zone couvrant l'Europe s'écrie :

<query type="node">
       <has-kv k="tourism" v="camp_site"/>
       <bbox-query s="41" w="-11" n="71" e="31"/>
</query>
<print/>

SImple a analyser une telle requête sera malheureusement trop conséquente pour être traitée au vu de la zone couverte. Une solution consiste à découper la bbox en zones plus petites qui seront rapidement traitées par le serveur, l'automatisation de ce découpage est la raison d'être d'ovpwild.py.

ovpwild.py va lire un fichier de requête et une bbox en paramètres et effectuer autant de requêtes que de carré de 1°x1° nécessaire pour couvrir toute la zone. Pour réaliser la requête ci-dessus il suffit d'écrire un fichier de requête contenant :

<query type="node">
       <has-kv k="tourism" v="camp_site"/>
       <bbox-query s="{south}" w="{west}" n="{north}" e="{east}"/>
</query>
<print/>

et d'exécuter la commande :

ovpwild.py -n 71 -s 46 -e 31 -w -11 -q campsite.overpas -o /tmp/

Le répertoire /tmp contiendra autant de fichiers que de requêtes qu'il ne restera plus qu'à charger dans une base postgis avec osm2pgsql par exemple.

Le scripts possède différentes options comme la reprise sur erreur, le réglage du timeout, le nombre de ré-essai automatique, la taille des zones unitaires, ... Toutes les options étant consultables par ovpwild.py -h.

ovpwild.py est publié sous licence GPLv3, où il peut être téléchargé et forké sur Gitorious (lien download).

Pour obtenir tous les noeuds dans une zone élargie il est également possible de récupérer les dumps de Geofabrik et de les traiter avec osmfilter, mais dans mon cas la machine effectuant les traitements est utilisée aussi pour le rendu, un tel traitement est trop lourd et impactant pour les autres services.