Alors voilà en 1998 fringant informaticien je tombe littéralement dans le libre, tomber dans le libre cela a été pour moi comme tombé amoureux ou tomber sur une évidence, depuis ce jour où je vis Lucien Petit en conférence expliquer que le libre était non seulement une solution technique mais aussi économique j'ai décidé que dorénavant je ferai de l'informatique avec des outils libres ou je n'en ferai plus. Peu de temps après j'ai eu l'occasion de travailler à administrer des machines faisant tourner du code libre et je me suis mis à rencontrer de plus en plus de gens travaillant avec ces technologies. Parisien à cette époque j'ai eu le plaisir d'assister à la montée du Libre en France, et de voir apparaître de plus en plus de service et de sites web dédiées à cet univers. Rapidement j'ai fait le constat que travailler dans le libre et surtout chercher un emploi dans le libre revêtait des considérations différentes qui devait être mise en avant tant par les employeurs que par les futurs collaborateurs qui cherchaient à rejoindre des équipes. C'est à cet époque que les plus de 20 ans ont pu voir apparaître mais jamais prononcer correctement www.gnulinux-jobs.org, ancêtre de Lolix.org. J'ai écrit rapidement le code nécessaire au dépôt d'annonce et de CV en ligne, commencé à gérer le tout dont la partie modération du dépôt d'annonce ; oui sur Lolix chaque annonce déposée est lue intégralement et refusée si elle les compétences requises pour y répondre ne sont pas en accord avec les principes du logiciel libre.

Ensuite sont arrivées les années 2000 et la folie des levées de fond, année où j'ai moi aussi essayé de vivre du site web que je gérais désormais, et c'est accompagné de mon ami Yann Liebaert que nous avons lancé Lolix SA sur fond propre et un emprunt conséquent de ma part auprès d'une banquie qui a eu beaucoup de mal à croire que l'on pouvait gagner de l'argent avec des offres d'emploi dans le libre (concept nouveau pour elle d'ailleurs), pendant 18 mois j'ai travaillé à temps plein sur Lolix tout en étant pas rémunéré, les rentrées suffisant à couvrir les frais de structure et une salariée sur la partie commerciale. Puis vint le temps du constat, mon sens du commerce était bien peu affuté voir complétement émoussé, j'ai dépensé beaucoup d'énergie à défendre et porter le modèle de gratuité de Lolix, et ce modèle n'était pas compatible avec des frais d'une société anonyme. La fermeture de Lolix SA ne voulait pas dire pour moi la fin de l'aventure Lolix, j'avais d'ailleurs toujours pris soin de bien séparer les deux pour éviter les effets de bord désastreux. J'ai donc continué l'aventure tout seul et arrêté la vente de service, revenant à un modèle 100% gratuit je pouvais continuer de gérer et d'héberger (toujours soutenu par des amis indéfectibles depuis cette date, qu'ils en soient ici remerciés) ce service d'offre d'emploi. Les versions de PHP se sont succédées, les patchs accumulés, j'étais pour ma part fort occupés par ailleurs tant professionnellement que papa-lement, Lolix restait mon occupation de deuxième partie de soirée.

Nous voici arrivé en 2013, le code de Lolix a fortement vieillit, la dette technique s'est accumulée et je dois replonger dans les patchs pour maintenir le service. Souvent je me suis posé la question du bonheur, Lolix m'en a beaucoup apporté de par les rencontres que ce projet m'a permis de faire, c'est la raison qui font que depuis 10 ans je continue contre bugs et failles à porter ce site, mais si la constance est une qualité elle ne doit pas empêcher la remise en question ; et je crois qu'aujourd'hui il est temps de tout mettre sur la table.

Plusieurs possibilités s'offrent à moi, faire un nième patch, tout arrêter, passer la main à qui voudrait faire une site équivalent ou repartir sur une nouvelle version et faire Lolix-ng. La première solution me déplaît fortement, il faut savoir arrêter les bêtises un jour. La deuxième aussi car cela ne me ressemble pas de laisser tomber, surtout pas au milieu de la crise, on arrête au faîte pas au fond. Passer la main c'est délicat, j'ai mis beaucoup de moi dans Lolix, je ne pense pas qu'il soit possible pour moi de le voir dans d'autres mains, mais je serai près à participer à un nouveau projet et à lui faire profiter de mon expérience. Enfin recoder une nouvelle version, pour être honnête cette question me taraude depuis quelques années, j'ai commencé Lolyx sur Github pour cela, mais le temps me manque affreusement. Je travaille aujourd'hui en Freelance et il n'est pas facile de refuser des missions rémunératrices pour rester coder à la maison un projet duquel je n'ai pas sût reçevoir de rétributions finançières jusque là. Alors reste la piste du financement participatif qui m'a été souvent suggéré et qui mérite d'être étudiée de près.

Update dimanche 8

Toutes les marques de soutient reçues tant vendredi que ce week-end passé me laisse espérer qu'il est encore possible de continuer l'aventure pour les 15 prochaines années. Je me suis laissé convaincre par la solution du financement participatif, je vais donc initier lundi ou mardi une opération sur un système de crowdfunding public. Le premier palier d'une semaine permettra de mesurer la réelle volonté de tout un chacun pour poursuivre l'aventure, si ce premier palier est franchit je ré-ouvrirai Lolix avec le code actuel patché. Le deuxième palier permettra quant à lui de financer les développements d'une nouvelle version. Je sais que des entreprises peuvent ne pas être à l'aise comptablement avec les systèmes de financement participatif, qu'elles me contactent et nous étudierons ensemble comment les inclure dans le mouvement avec un système de facturation plus classique, il serait regrettable de laisser les bonnes volontés des entreprises à l'écart, elles sont tout de même à part égale avec les personnes en recherche d'emploi dans Lolix.